lundi 4 juin 2012

Saison 1 Episode 8


Réalisation : David Nutter
Scénario : Glen Morgan & James Wong
Orientation : "Looner" / "Mythologie"
Durée : 43 minutes
Date de diffusion (USA) : 05/11/93
Bande annonce visible ici


OUVERTURE

Station Cap de Glace, Alaska... Une tempête de neige fait rage au-dehors de la station. À l'intérieur, un chien parcours les lieux qui sont dans un désordre total : lampes brisées, bureaux renversés, papiers jonchant le sol, cadavres d'hommes. Soudain, une figure apparaît, un pistolet à la main. Il allume une caméra vidéo et s'enregistre : "On est pas ce qu'on a l'air d'être" dit-il. Soudain, il se fait attaquer par un autre survivant. Ils se battent et finissent par braquer leurs armes l'un vers l'autre. Ils échangent un regard, puis finissent par viser chacun leur tempe, et se suicident.


LE DOSSIER

Mulder et Scully partent enquêter sur place après avoir reçu l'étrange dernière transmission vidéo de la station Cap de Glace. Ils y vont accompagnés de trois scientifiques collaborateurs du projet arctique qui y a lieu - Murphy, Da Silva, Hodge - ainsi qu'un pilote d'avion, Bear.

Arrivés à la station, ils se font violemment attaquer par un chien malade qui parvient à mordre Bear. Alors que Mulder, Scully et les scientifiques constatent l'état physique alarmant du chien, Bear commence à apercevoir d'étranges taches noires sous son bras... Menant leur enquête, le groupe découvre que l'équipe de la station avait découvert une sorte de météorite sous la banquise, qui contenait une sorte de ver d'origine inconnue, probablement extra-terrestre.

Bear devient de plus en plus violent, sans aucune explication : le groupe le maîtrise et découvre qu'un des vers se ballade dans son corps ! Certainement contaminé par le chien, ils étudient la chose alors que le doute et la paranoïa les contamine progressivement : le ver pénétrerait l’hypothalamus de son hôte, conduisant alors celui-ci à une agressivité excessive. Voilà pourquoi l'équipe s'était entretuée. Et c'est ce qui est en train d'arriver au groupe...

Dans la confusion générale, tout le monde se croît contaminé, se dénonçant l'un l'autre. L'un d'eux est obligatoirement possédé par un ver : le pilote puis Murphy se font assassiner pendant la nuit... Alors que Mulder est suspecté, Scully trouve le remède : implanter un second ver dans la personne contaminée pour que les deux vers s'entretuent. Sauvant Mulder de la folie meurtrière de Da Silva - la vraie contaminée - ils s'en sortent sains et saufs.

Après leur sauvetage, Mulder et Scully apprennent que des militaires ont mis le feu à la station Pic de Glace, détruisant toute trace de l'existence des vers extra-terrestres.


MON AVIS

Ice s'avère être un grand "looner" des X-Files, et certainement l'un des meilleurs épisodes de la série. Bien que l'on devine très tôt que les vers en question soient d'origine extra-terrestre, on ne peut apercevoir que lors des derniers instants de l'épisode une once de la mythologie de la série, car Ice se veut être une aventure plus indépendante, où l'invasion extra-terrestre se veut plus intime, plus psychologique.

Cet épisode s'inspire largement de The Thing From Another World de Howard Hawks, et du plus récent The Thing de John Carpenter, avec cette idée que l'Homme se voit possédé par une entité extra-terrestre, où dans la pire des conditions l'Homme se révèle être progressivement un loup pour l'Homme. Ce qui fait de Ice un épisode profondément réaliste et effrayant, où le travail psychologique est travaillé comme rarement dans la série.

Notons que la réalisation s'avère surprenante pour une telle production, où le cadre parvient à manipuler les points de vue et accroître la tension dans le huis-clos. Ainsi il est clair que nous sommes véritablement surpris de découvrir qui est contaminé à la fin de l'épisode. Ice montre aussi un passage fort pour cette première moitié de saison : le doute de Mulder et Scully l'un envers l'autre, ivres de colère, l'un braquant son arme sur l'autre, et ils ressortiront grandis de cette expérience douloureuse. Dans l'ensemble, le traitement des personnages est par conséquent vraiment réussi.

Un épisode magistral et effrayant, donc, où suspens, tensions et moments gores scotchent le spectateur sur son siège. À conseiller même aux non-initiés.


5 sur 5

2 commentaires:

  1. un épisode culte que j'adore ! Le côté claustro de l'endroit est bien rendu et l'"hystérie" qui s'installe progressivement est bien vue. Un excellent épisode !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un épisode culte, pour sûr ! Cet épisode manie presque aussi bien le huis-clos que Carpenter avec The Thing.

      Supprimer